Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !

mjc.jpg

Attention, aucune inscription ne pourra être prise en compte par l'intermédiaire de ce site.

Pour contacter les responsables :

 

03 26 48 05 89

du lundi au vendredi

9H/12H - 14H/18H30

 

fismes.mjc@wanadoo.fr

----------------------------------------------

MJC de FISMES
Allée Goscinny Uderzo
BP 6
51170 FISMES
 

 
Inscrivez vous à la newsletter

ci-dessous pour recevoir

nos mises à jour

 

 

Rechercher

DSC03321DSC03317

19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 15:09

Pour les plus jeunes ( à partir de  3 ans ) :

à 14h45

Animation

40 min

 

 

DEUX  séances de CINEMA demain MARDI 20 décembre

Résumé :

Monsieur Bout-de-Bois mène une vie paisible dans son arbre familial avec Madame Bout-de-Bois et leurs trois enfants. Lors de son footing matinal, il se fait attraper par un chien qui le prend pour un vulgaire bâton. Commence alors pour Monsieur Bout-de-Bois une série d’aventures qui l’entraîneront bien loin de chez lui…

 

****************************

 

Puis à 15h45  ( à partir de  8/9 ans)

Ma vie de  courgette

Cristal du long métrage et Prix du public au festival du film d’animation d’Annecy 2016. 

"...Poétique et porteur  d'espoir, un grand film d'animation à hauteur d'enfant" Télérama

 

 

DEUX  séances de CINEMA demain MARDI 20 décembre
 

 

Résumé : 

Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas, même, à être heureux… 

 

Critiques : 

Le film de Claude Barras dure à peine plus d’une heure et c’est un grand film : entre la poésie intimiste d’un Tim Burton et la force sociale d’un Ken Loach en herbe, il serre le coeur et donne de l’espoir. Télérama 

On rit, on pleure et on ressort bouleversé de cette petite heure de prouesses techniques. Le point 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mjc de fismes - dans CINEMA